Linkedin twitter
Newsletter Menu

Desvres : la chaleur fatale pour réduire les dépenses publiques

La Communauté de Communes de Desvres – Samer regroupe 31 communes pour 23 000 habitants. Animée d’une volonté de contenir les dépenses publiques, la communauté de communes réfléchit à une solution lui permettant de limiter les coûts d’exploitation de sa future piscine intercommunale.

D’une manière générale, la part Energie représente 50% de la facture globale d’exploitation d’une piscine sur l’ensemble de sa durée de vie.

 

Lionel ROUILLE, Directeur général adjoint de la Communauté de Communes : « Nous considérions que pour atteindre l’objectif de rationnaliser notre exposition au déficit, il fallait une piscine qui soit faiblement consommatrice d’énergie. On n’achète pas des bassins, 4 murs et un toit, mais un déficit et une consommation d’énergie sur 10,15 ou 20 ans…»

 

Dans un premier temps Desvres-Samer a lancé une étude d’opportunité sur la création d’un réseau de chaleur utilisant la chaleur fatale fournie par un industriel voisin. Les conclusions furent encourageantes ; sur cette base, une étude de faisabilité sur le process de l’industriel a permis de déterminer quelle était la technique de captation de la chaleur fatale la plus appropriée, en prenant soin de ne pas interférer avec le process de l’industriel et de ne pas l’exposer à des risques de rupture de charge. La communauté de communes a enfin validé le principe de création d’un réseau de chaleur utilisant la chaleur fatale de cet industriel. La convention de mise à disposition de la chaleur est en cours de finalisation. 

 

Le réseau de chaleur devrait permettre d’alimenter 70% des besoins thermiques avec de la chaleur fatale, les 30% restants seront assurés par du gaz. Il fournira la chaleur nécessaire à la piscine mais également à d’autres bâtiments de la ville (crèche, centre d’animation jeunesse, …) pour couvrir quasiment 100% de leurs besoins ; lors des arrêts de production du site industriel, les sources alternatives prendront le relais.

 

 « Quel est l’intérêt principal de la Communauté de Communes de Desvres-Samer de mettre en place un réseau de chaleur ? C’est l’économie financière réalisée, soit 17% par rapport à une solution classique au gaz, sur une estimation basse », estime Lionel ROUILLE. « Sur ce projet nous avons été à l’initiative, poursuit-il, l’industriel s’est montré réceptif, offrant ainsi sa chaleur, sans s’engager financièrement dans l’investissement inhérent au projet. L’apport pour l’industriel ? Certainement un gain d’image et un meilleur ancrage territorial auprès des acteurs du territoire dans lequel il s’inscrit ».

 

Résumé en chiffres

Posté le 06/09/2018
Logo devenir membre Devenir membre Logo contact Inscription à la newsletter