Linkedin twitter
Newsletter Menu

Energie Fatale

Fiche filière

DEFINITION 

L’énergie fatale représente l’énergie produite par un processus dont la finalité n’est pas la production de cette énergie, c’est une énergie souvent perdue si elle n’est pas récupérée et/ou valorisée. Les énergies fatales sont de diverses natures (chaleur, froid, gaz, électricité). Elles sont issues de process, d’utilités ou de déchets : cogénération, fours, tours aéroréfrigérantes, compresseurs, fumées, incinération, biogaz, réacteurs, ventilation des locaux, des eaux usées…

 

MATURITE 

En France, près d’un tiers (140 TWh) de la consommation énergétique industrielle française ressort sous forme d’énergie fatale chaque année (Source : EDF). La récupération et la valorisation d’énergie fatale contribue  aux objectifs sur les énergies renouvelables.

 

En Région Nord-Pas de Calais, l’objectif en termes de récupération et de valorisation d’énergie fatale est d’atteindre 775 GWh/an à l’horizon 2020 en agissant sur l’incinération, les eaux usées et les activités industrielles (source SRCAE). En 2009, la récupération d’énergie fatale s’est élevée à 527 GWh (SRCAE).

 

Selon une étude ADEME-FEREST ING, le gisement régional d’énergie fatale est de 35,1 TWh soit environ 3 Mtep. A titre de comparaison, en 2011, la consommation énergétique régionale était de 152 TWh (source NORENER). Le gisement d’énergie fatale mobilisable représentait donc 23 %  de la consommation d’énergie régionale et permettrait d’atteindre la cible des 775 GWh. La région est l’une des plus énergivores de par son activité industrielle, et la densité des industries constitue un atout pour le développement de la récupération d’énergie perdue. Des projets de récupération et de valorisation d’énergie fatale sont en cours.

Le Pôle en action

Recensement des projets de récupération d’énergie fatale en région Nord-Pas de Calais

Recensement des acteurs, des retours d’expérience et des projets de récupération d’énergie fatale en région Nord-Pas de Calais en partenariat avec l’Université du Littoral Côte d’Opale.

Etat de l’art : Valorisation énergies fatales industrielles, chaleur basse température 

Présentation synthétique des enjeux de la récupération d’énergie fatale basse température, puis des technologies permettant cette valorisation. Analyse des difficultés et opportunités de mise en œuvre. Etude pilotée par le Pôle Energie 2020, en partenariat avec l'ATEE, l'ULCO, l'Ecole des Mines de Douai, le CETIM.

Accéder à l'étude

 

Logo devenir membre Devenir membre Logo contact Inscription à la newsletter